Guy et Mireille

Lorsque Mireille est morte d’une tumeur au cerveau, relativement jeune (69 ans), Guy est resté seul dans la grande maison familiale des Sablons, celle de sa mère Alice, dont ils avaient fini avec Mireille par faire leur résidence principale. Ils ne travaillaient plus, le petit appartement de Noisy-le-Sec n’avait plus vraiment de raison d’être.

Je n’avais pas bien compris à ce moment-là, je n’avais que 18 ans, à quel point Guy tenait à sa femme. Mon cousin Florian en a peut-être quelques souvenirs, nous avons passé ensemble des petites vacances scolaires avec Guy l’année qui a suivi la mort de Mireille. Le pauvre Guy faisait peine à voir, esseulé, carburant au Ballantine’s au-delà du raisonnable, l’air plus qu’absent. J’ai plusieurs fois fait la cuisine, je ne sais pas si Guy en aurait été capable pour certains repas. Il se laissait mourir à petit feu. Il a tenu un an. Ce genre de situation de mort rapprochée de l’époux ou de l’épouse est paraît-il assez fréquente, mais je n’avais rien vu venir à l’époque.

Guy aimait Mireille inconditionnellement, mais je le savais si peu ! Cette dernière année fut une mort d’amour.

Commentaires

1. Le samedi 7 juillet 2018, 23:09 par Catherine BERTHIER

Je suis toujours émue de la manière dont tu parles de tes grands-pères. Petite rectification, Guy n’a survécu qu’un an à son grand amour.

2. Le dimanche 8 juillet 2018, 08:38 par RomainT

Merci, c’est corrigé.